Précédente Accueil Remonter Suivante
 
 
 
 
 
La pêche au posé
 

Par pêche au posé, on entend "la pêche au vif " (flotteur) et la pêche sur fond (en plombée) qui consistent à laisser reposer une ligne eschée d'un poisson vivant ou mort sur ou à proximité du fond .

 

1° La pêche au posé en plombée

1° Technique.

Définition.
On entend par "pêche en plombée", la technique qui consiste à caler sur le fond une ligne plombée et eschée d'un poisson vivant ou mort. Praticable sur tous les types de plans d’eau, du bord ou en barque, cette technique simple et efficace pour la pêche des carnassiers et du sandre en particulier, ne réclame pas un matériel important et permet d'obtenir des résultats assez réguliers tout au long de la saison de pêche.

Action.
Pour cette pêche "statique", le choix du poste est primordial et doit être réalisé suivant les saisons et les conditions du moment, l
a bonne connaissance du plan d'eau augmentent donc les chances de prises. L'action de pêche consiste à lancer le montage à l'endroit déterminé (en veillant à freiner la sortie du nylon avant que la ligne ne touche l'eau afin d'éviter l'emmêlement du bas de ligne avec la ligne), placer ensuite la canne sur son support, tendre la ligne, libérer le fil du moulinet et le bloquer sous un élastique ou un clips prévu à cet effet.
 
2° Matériels spécifiques.

La canne.

Télescopique ou en 2 brins, elle mesure entre 3 m et 4.50 m et relativement puissante pour supporter les lancés lourds et appuyés. Une puissance de 40/80 grs ou 2 lb 1/2  est un bon compromis mais peut aller jusqu'à 200 grs si vous utilisez de très gros plombs, la présence d'anneaux Sic est indispensable pour l'utilisation de tresse).

Le moulinet.
De type lancer moyen à lourd, il doit avoir une capacité de +/- 200 m de 30/100.
La plupart des moulinets "standards" conviennent bien mais les modèles débrayables sont particulièrement bien adaptés pour ce type de pêche.
(Ex : Shimano Baitruner 8010)

Le nylon.
Un nylon 27/100 de couleur neutre ou  fluo
(facilite le suivit des lignes et départs) est un bon compromis pour des lancés avec des poids allant jusqu'à 80 grs.
Pour les pêches lourdes (80 à 150 grs) à très longues distances (+ de 70 m), l'utilisation d'un arraché (5 m de 40/100 ou Amnésia) en tête de lignes s'impose.
(Ex : Power Line 27/100).

Montage.
montage classique :
 
Montage moderne : (image en cours de réalisation)
Il se compose d'un anti-emmeleur à agrafe, un plombs d'Arlesey (de 20 à 150 grs), une butée, un émerillon à agrafe et d'un bas de ligne de +/- 70 cm en nylon 24/100 ou kevlar 6 kg (acier souple 7 kgs pour le brochet).
Le bas de ligne peut être équipé de plusieurs types d'hameçons
- montage "de base" avec un simple n° 1 à  6.
- montage "loché" avec un hameçon double n° 1 à 6.
- montage "tandem" avec un simple n° 1 à 6 et un triple n° 1 à 6.

3. Conseils pratiques.

Montage.
- La taille du montage doit toujours correspondre à celle de l'appât.
- Pour choisir vos appâts, pensez à vous rapprocher du poisson fourrage présent sur votre lieu de pêche, mais  une ablette ou un gardon est un must.
- Disposez de plusieurs plombs de poids différents pour faire face à toutes les situations.
- Pensez à vérifier le « piquant » des hameçons et au besoin, affûtez-les.

Pendant l’action de pêche.
- De temps à autre, raccourcir la distance de pêche par palier de 5 m.
- Alternez l’utilisation d'un poisson vivant, d'un poisson mort ou d'un "morceau" de poisson !!!
 
4. Exemples de montages.
 
en cours de réalisation
 

(haut de la page)

 

2° La pêche " au vif " au flotteur

1° Technique.

Définition.
On entend par "la pêche au vif ", la technique qui consiste à  faire évoluer un poisson vivant sur une ligne équipée d'un flotteur.
Praticable sur tous les types de plans d’eau, du bord ou en barque, cette technique simple mais efficace est une des plus ancienne pour la pêche des carnassiers, elle ne réclame pas un matériel très complexe et permet d'obtenir des résultats assez réguliers tout au longs de la saison de pêche.

Action.
Le choix des postes prend ici toute son importance et doit être réalisé suivant les saisons, les conditions du moment et les poissons recherchés. La profondeur de prospection sera également déterminante et en règles générales, à proximité du fond pour le sandre et dans la couche d’eau intermédiaire pour le brochet d'ou la nécessité de sonder la zone avant de placer les lignes.
L'action de pêche consiste à lancer le montage à l'endroit déterminé (en veillant à freiner la sortie du nylon avant que la ligne ne touche l'eau afin d'éviter l'emmêlement du bas de ligne avec la ligne), placer ensuite la canne sur son support, tendre légèrement la ligne, libérer le fil du moulinet et le bloquer sous un élastique ou un clips prévu à cet effet.       

2° Matériels spécifiques.

La canne.

Télescopique de préférence, elle mesure entre 3 m et 6 m et d'une puissance de 40/80 grs.

Le moulinet.
De type lancer moyen, il doit avoir une capacité de +/- 200 m de 25/100. La plupart des moulinets "standards" conviennent très bien pour ce type de pêche.
(Ex : Shimano Nexave 2500)

Le nylon.
Un nylon +/- 25/100 de couleur neutre est un bon compromis résistance/discrétion.
(Ex : Power Line 25/100).

Montage.
Il se compose d'un stop fil (ligature), une perle, un flotteur de 4 à 12 grs, une olive coulissante (suivant flotteur), une butée, un émerillon à agrafe et d'un bas de ligne de +/- 60 cm en nylon 22/100 (ou acier souple 7kgs pour le brochet).
Le bas de ligne peut être équipé de plusieurs types d'hameçons
- montage "de base" avec un simple n° 1 à  6 piqué par la narine.
- montage "tandem" avec un simple n° 1 à 6 et un triple n° 1 à 6.

3. Conseils pratiques.

Montage.
- Le montage du bas de ligne doit toujours correspondre à celle de l'appât.
- Pour choisir vos appâts, pensez à vous rapprocher du poisson fourrage présent sur votre lieu de pêche, mais  une ablette ou un gardon est un must.
- Disposez de plusieurs plombs de poids différents pour faire face à toutes les situations.
- Pensez à vérifier le « piquant » des hameçons et au besoin, affûtez-les.

Pendant l’action de pêche.
- De temps à autre, raccourcir la distance de pêche par palier de 5 m.
- Prospecter au large (cassure ou chenal) et en bordure.
- Exploiter les différentes couches d'eau.
- Essayer différentes espèces et tailles de vifs (gardon, ablette, goujon,...).
- N’hésitez pas à changer  la plombée en fonction des conditions de pêche (vent, courrant,...).

 
5. Exemples de montages.
en cours
 
Bonne pêche au posé,

Benoit.
 

(haut de la page)

 
 
Accueil | Je me présente | Techniques | Matériels | Bateau | Galerie photos | Infos et News | Sites Web favoris | Contactez-moi
 
Les photos et articles de ce site sont la propriété de l'auteur et ne peuvent être utilisés et copiés  sans demande préalable.
© Hainaut Carnassiers    Auteur et Webmaster : Benoit Degraux.